Le "pure player" régional dijOnscOpe, membre du SPIIL, a annoncé son placement en redressement judiciaire vendredi 30 novembre. Pour le site, en cessation de paiement, cette procédure permettra la poursuite de son activité jusqu'à l'apurement de ses dettes. La situation de dijOnscOpe, dont les dettes antérieures sont gelées le temps de prendre des mesures de réorganisation, est donc loin d'être compromise.

Lancé en septembre 2009, dijOnscOpe a fait un pari risqué, il y a un an : se passer de la publicité, alors que le site était proche de l'équilibre financier, et miser sur les abonnements payants. Mediapart, qui a adopté ce modèle payant lors de son lancement, a atteint l'équilibre au bout de trois ans. DijOnscOpe espère suivre le même chemin, mais pour cela, le pure player a besoin d'augmenter considérablement le nombre de ses abonnés – 2000, dont 1000 annuels actuellement. Le site, dont le SPIIL se montre solidaire, lance aussi un appel aux investisseurs respectueux de son projet éditorial et de ses contraintes commerciales.

Plus d'informations sur dijOnscOpe.