Logo de TourmagAttaqué devant le tribunal de commerce de Paris par le voyagiste TUI France pour avoir révélé le document et les détails de son plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de l’entreprise, TourMaG.com, premier portail des professionnels du tourisme, verra son appel examiné en novembre prochain par la cour d'appel de Paris.

TourMaG, qui est membre du SPIIL, avait été condamné le 2 mars par le juge des référés à verser 3 000 euros au tour opérateur. Une décision contestée (lire le communiqué du SPIIL daté du 12 mars) compte tenu du fait que TourMaG est une entreprise de presse reconnue par la Commission paritaire des publications et agences de presse.

L'appel de TourMag, qui est basé à Marseille, a été rejoint par le SPIIL. Le syndicat a décidé de se mobiliser contre l'action de TUI France, qui met gravement en danger la liberté d'expression de la presse. Verdict avant la fin de l'année.